La maladie coeliaque

Définition
La maladie cœliaque est une affection dans laquelle la surface d’absorption de l’intestin grêle est endommagée par une substance appelée gluten. Cette affection entraîne l’incapacité du corps à absorber les nutriments : protéines, gras, glucides, vitamines et minéraux, qui sont nécessaires à une bonne santé.
Bien que les statistiques ne soient pas facilement accessibles, on estime qu’une personne sur 133 est atteinte de la maladie cœliaque au Canada.
Une grande variété de symptômes peuvent se manifester. Les symptômes peuvent apparaître simultanément ou de façon individuelle chez les enfants et les adultes. En général, les symptômes de la maladie cœliaque non traitée indiquent la présence de malabsorption en raison des dommages à l’intestin grêle.
Le gluten est une protéine présente dans le blé, le seigle, le triticale et l’orge. Dans le cas du blé, la gliadine a été isolée comme la fraction toxique. C’est le gluten contenu dans la farine qui permet de lier le pain et d’autres produits de boulangerie et de pâtisserie et ainsi éviter l’émiettage. C’est cette caractéristique qui fait que le gluten est largement utilisé dans la production d’un grand nombre d’aliments transformés et emballés.
Il n’existe actuellement pas de remède, mais il est possible de traiter la maladie cœliaque en suivant un régime sans gluten.
De récentes études démontrent que l’avoine pure non contaminée peut être utilisée dans un régime sans gluten avec soin.
Les symptômes
Les symptômes les plus communs sont l’anémie, la diarrhée chronique, la perte de poids, la fatigue, les crampes et le ballonnement, et l’irritabilité.
Bien que certains ou tous ces symptômes se manifestent dans le cadre de la maladie cœliaque, certains de ces symptômes peuvent aussi se manifester dans le cadre de beaucoup d’autres maladies plus communes que la maladie cœliaque.
Dans d’autres cas, les personnes atteintes d’une intolérance au gluten développent une sensation de brûlure intense et une éruption avec démangeaisons appelée dermatite herpétiforme. Les symptômes intestinaux de la maladie cœliaque peuvent se manifester ou non dans le cadre de la dermatite herpétiforme.
Le diagnostic
a) Dépistage
Jusqu’à tout récemment, les médecins devaient se fier aux signes cliniques pour suggérer le diagnostic et pour choisir les patients pour qui il y aurait des examens supplémentaires afin de prouver le diagnostic. Puisque ces signes peuvent être vagues ou de gravité variable, cette méthode peut être difficile. Maintenant, de simples tests de dépistage sanguin sont offerts pour faciliter ce processus.
b) Biopsie
Il est possible d’obtenir un diagnostic définitif seulement en faisant une biopsie de l’intestin grêle. La biopsie est effectuée par un spécialiste du domaine de la gastro-entérologie. La biopsie doit être faite avant le début du traitement. Les recommandations concernant la maladie cœliaque des sociétés et associations internationales de la maladie cœliaque comme recherchées par le Dr Mohsin Rashid, Conseil consultatif professionnel de l’ACMC.
Le traitement
La maladie cœliaque n’a présentement pas de remède connu, mais peut habituellement être traitée et contrôlée de façon efficace. Le traitement de la maladie cœliaque est l’adhérence stricte à un RÉGIME SANS GLUTEN À VIE. Cela nécessite la consultation d’un professionnel en diététique et de fréquentes mises à jour puisque le contenu des aliments commerciaux change.
Les aliments transformés et emballés d’aujourd’hui peuvent contenir des sources cachées de gluten pouvant être ingéré de façon accidentelle. Il est important de porter une attention particulière aux soupes, aux viandes froides et aux saucisses.
Toute personne atteinte de la maladie cœliaque DOIT LIRE LA LISTE DES INGRÉDIENTS DE CHAQUE ÉTIQUETTE, CHAQUE FOIS.
Il existe de grandes différences d’intolérance au gluten parmi les personnes atteintes de la maladie cœliaque, et bien qu’une personne puisse ne pas avoir de symptôme apparent, elle peut tout de même subir des dommages à la paroi intestinale.