Trouver de l’information fiable

Vous trouverez dans Internet une mine d’information au sujet de la maladie coeliaque, la sensibilité au gluten et l’alimentation sans gluten. Toutefois, les renseignements qu’on y trouve ne sont pas tous valables, utiles ou exacts. Faire la distinction entre les mythes présentés sur Internet et les faits est essentiel pour suivre en toute confiance un régime sans gluten.

L’information, qui y figure en quantité ahurissante, est présentée sous de nombreuses formes allant des blogues aux articles scientifiques fouillés. En plus de devoir effectuer un tri parmi cette kyrielle d’informations, il faut composer avec des renseignements dont la qualité est très inégale.

Certains de ces renseignements ne sont que pure spéculation, sans le moindre élément de preuve, alors que d’autres sont le fruit d’années d’étude et de recherche assidues. L’information est parfois fournie par des gens qui veulent que vous achetiez (ou n’achetiez pas) quelque chose, alors que dans d’autres cas elle est proposée avec les meilleures intentions.

À mon avis, peu de gens cherchent à susciter des craintes de façon malveillante. Par contre, certains reproduisent parfois de l’information provenant d’autres personnes l’ayant mal comprise ou ayant tiré des conclusions qui ne correspondent absolument pas aux faits.

En voici un exemple. On m’a fait parvenir un bulletin d’information qui disait essentiellement ce qui suit : « Il semble y avoir, sur Internet, un débat sur l’innocuité du riz enrichi, car il pourrait y avoir du gluten dans la couche contenant les éléments nutritifs ajoutés. Je vous suggère donc de l’éviter. »

J’ai fait certaines recherches sur le Web au sujet de cette controverse, et j’ai trouvé un blogue qui laissait entendre que cette assertion était vraie, sans toutefois en fournir la preuve. Cet article de blogue a été repris et affiché mot pour mot dans une dizaine d’autres blogues. Cette allégation apparaissait dorénavant dans dix sources plutôt qu’une seule, et à moins d’aller y voir de près comme je l’ai fait, il était impossible de se rendre compte que neuf d’entre elles ne faisaient que répéter les mêmes affirmations sans fondement.

Il n’est pas facile d’établir la fiabilité d’une source particulière d’information – c’est un véritable travail d’enquête. Il faut découvrir où chercher et quels indices relever. On déniche parfois une montagne d’information, alors qu’en d’autres occasions il y en a bien peu. On peut facilement se contenter d’accepter simplement les renseignements qu’on trouve, mais ce n’est peut-être pas la meilleure solution.

Comment évaluer l’information offerte?

Il faut d’abord regarder la date de l’information. Souvent, dans le cas de données au sujet d’un produit particulier, même si elles remontent à aussi peu qu’un an, elles peuvent être dépassées. Par exemple, un article indiquant que les Corn Chex contiennent du gluten était exact en 2008, mais dès 2009 cette allégation était erronée.

On peut parfois déterminer si une affirmation est crédible d’après les éléments de preuve qui sont fournis pour l’appuyer.

La rumeur d’après laquelle certains sachets de thé sont scellés avec une colle à base de blé constitue un de mes mythes préférés sur Internet. Si tel était le cas, le thé contenu dans ces sachets ne pourrait pas être consommé par les personnes qui doivent suivre un régime sans gluten. Plusieurs billets de blogues, courriels et sites Web perpétuent ce mythe. La plupart du temps, la phrase qui suit l’allégation

ressemble pratiquement toujours à celle-ci : « J’ai communiqué avec l’entreprise A, l’entreprise B et l’entreprise C; les trois m’ont affirmé ne pas se servir de colle à base de blé pour sceller leurs sachets de thé ». Je n’ai encore trouvé personne qui peut nommer une compagnie qui utilise cette méthode. La phrase finale est habituellement : « Mais cela pourrait être vrai ».

Disons que ce me mythe ne me semble pas très crédible.

J’ai poussé ma recherche un peu plus loin pour découvrir comment on s’y prend vraiment pour sceller les sachets de thé. J’ai trouvé plusieurs industries et quelques entreprises qui fabriquent des machines à cette fin. J’ai appris que les sachets de thé sont généralement scellés grâce à l’une des trois méthodes suivantes : ils peuvent être thermoscellés avec un peu de plastique, comprimés (c’est-à-dire que le haut et le bas du sachet sont fermement pressés l’un sur l’autre), ou pliés et agrafés. Quand j’ai vraiment insisté auprès d’une personne qui prétendait que les sachets de thé sont scellés avec de la colle de blé, elle m’a fait parvenir un avis indiquant qu’une colle alimentaire avait été approuvée par l’Organisation mondiale de la santé et qu’elle était utilisée dans la fabrication des sachets de thé. Cet avis ne contenait aucun renseignement au sujet des ingrédients, ni même une allusion au blé. Cet avis lui semblait suffisant pour propager cette information et amener les gens à s’en inquiéter.

Peut-on en conclure que tous les thés sont sans risque en matière de gluten? Non. Certains thés aromatisés et tisanes contiennent du malt d’orge. Mais le thé noir, le thé vert, le thé Oolong et le thé blanc sont naturellement sans gluten. De plus, ils sont cultivés dans des régions du monde où on ne cultive pas de céréales contenant du gluten.

Si vous avez du temps libre et un penchant pour le travail de détective, faites vos propres recherches. Lorsque vous prenez connaissance d’un nouveau « fait », assurez-vous de vérifier la crédibilité de l’information et de sa source avant de le diffuser ou de modifier votre comportement.

Si vous n’avez pas le temps d’effectuer ce type d’enquête, adhérez à l’ACMC (Association canadienne de la maladie coeliaque) et consultez l’information qu’elle vous fait parvenir. Quelques personnes sensibles au gluten m’ont confié leur inquiétude à l’idée de se joindre à un groupe pour les personnes aux prises avec la maladie coeliaque; après tout, elles n’en sont pas elles-mêmes atteintes. Je leur réponds que ces personnes sont précisément celles qui présentent la plus grande sensibilité au gluten – davantage, même, que les personnes allergiques au blé. Si vous suivez les conseils offerts au sujet du gluten dans le cadre de ces groupes, vous serez assurément en mesure de faire des choix alimentaires sécuritaires.

?>