Faire un don aujourd'hui

Énoncé de positionnement des conseillers consultatifs professionnels de l’Association canadienne de la maladie cœliaque sur la consommation d’avoine chez les individus atteints de la maladie cœliaque.

La sûreté de l’avoine pour les individus atteints de la maladie cœliaque a fait l’objet de recherches approfondies. Santé Canada a examiné les preuves cliniques de plusieurs études internationales et a conclu que la consommation d’avoine, non contaminée par du gluten provenant du blé, du seigle et de l’orge, est sécuritaire pour la grande majorité des patients atteints de la maladie cœliaque. Une évaluation de 2015 nommée La maladie cœliaque et les allégations sans gluten au sujet de l’avoine non contaminée est disponible sur la page du même nom de Santé Canada.

La majorité de l’avoine disponible sur le marché nord-américain est contaminée par des céréales contenant du gluten (blé, seigle et orge). Cela a été confirmé par plusieurs études, y compris une menée par les scientifiques de Santé Canada.

Heureusement, au Canada et aux États-Unis, de l’avoine pure non contaminée est produite spécialement et est offerte sur le marché depuis plusieurs années. Cette avoine est cultivée dans des champs dédiés et est récoltée, stockée, transportée et transformée dans des usines sans gluten. De plus, on teste la quantité de gluten de l’avoine pour s’assurer qu’elle est inférieure à 20 ppm. On qualifie souvent ce processus de protocole de pureté.

Le Règlement sur les aliments et drogues de Santé Canada inclut l’avoine, ainsi que le blé, le seigle et l’orge à la liste des céréales contenant du gluten. Ainsi, même l’avoine pure non contaminée ne peut pas porter d’allégation sans gluten. Toutefois, le 29 mai 2015, le ministre de la Santé a présenté une Autorisation de mise en marché permettant l’utilisation des allégations sans gluten pour l’avoine et les aliments spécialement produits ayant cette avoine comme ingrédient. La disposition de l’autorisation de mise en marché permet une exemption relative au Règlement sur les aliments et drogues si cette avoine ne contient pas plus de 20 parties par million (ppm) de gluten provenant du blé, du seigle, de l’orge ou de souches hybrides de celles-ci.

Santé Canada ne spécifie aucun méthode ou contrôle que les producteurs d’avoine devraient utiliser afin de répondre aux exigences d’autorisation de mise en marché. Plusieurs producteurs d’avoine sans gluten utilisent le protocole de pureté qui s’est révélé être efficace. Certains producteurs peuvent utiliser des méthodes de tri mécaniques ou optiques afin de retirer les céréales contenant du gluten de l’avoine, plutôt que d’utiliser un protocole de pureté. Les conseillers consultatifs professionnels ne sont pas au courant de données nord-américaines publiées démontrant les niveaux de gluten dans l’avoine ayant été nettoyée à l’aide d’un tri mécanique ou optique.

Vous pouvez consulter l’autorisation de mise en marché et d’autres renseignements importants à propos de l’avoine sur le site Web de Santé Canada nommée La maladie cœliaque et les allégations sans gluten au sujet de l’avoine non contaminée.

L’Association canadienne de la maladie cœliaque soutient la décision de Santé Canada d’admettre les allégations sans gluten pour l’avoine sans gluten produite spécialement et les produits qui contiennent cette avoine. Les conseillers consultatifs professionnels recommandent également aux individus atteints de la maladie cœliaque et d’autres problèmes médicaux associés au gluten de suivre les lignes directrices suivantes si elles souhaitent introduire de l’avoine pure non contaminée ou des produits à base d’avoine à leur régime alimentaire :

  1. L’individu est stabilisé sur le régime sans gluten, n’a plus de symptômes et son taux d’anticorps devrait être normalisé.   Ce processus peut prendre de 6 à 18 mois, bien qu’il y ait une variation importante chez les individus.
  2. La teneur en fibre d’un régime alimentaire contenant de l’avoine est souvent plus élevée qu’un régime alimentaire sans gluten typique. Lorsqu’ils ajoutent de l’avoine à leur régime, les individus peuvent voir un changement dans leurs selles ou avoir quelques symptômes gastro-intestinaux, comme des ballonnements abdominaux et des gaz. Ces symptômes devraient se résorber en quelques jours. Ainsi, il est conseillé de commencer par consommer de petites quantités d’avoine par jour (entre 25 et 70 g [entre 1/4 de tasse et 3/4 de tasse] pour les adultes et entre 10 et 25 g [entre 1/8 de tasse et 1/4 de tasse] pour les enfants) en augmentant la quantité petit à petit selon la tolérance.
  3. Il existe des cas où les individus atteints de la maladie cœliaque ont fait une rechute après avoir consommé de l’avoine pure non contaminée. Les individus devraient être au courant de cette possibilité. Si des symptômes surviennent ou persistent, ces individus devraient cesser de consommer de l’avoine.
  4. Si une réaction à l’avoine survient, il vaut la peine de réessayer si l’individu souhaite consommer de l’avoine à nouveau. L’apparition de symptômes si vous réessayez de consommer de l’avoine suggérerait fortement une intolérance à celle-ci. La recherche suggère qu’une intolérance à l’avoine est rare, mais possible. Le mécanisme de cette intolérance est toujours inconnu.
  5. Il est fortement recommandé de consulter un diététiste qui évaluera en détail le régime alimentaire afin de s’assurer que la personne ne consomme pas de nourriture contenant du gluten.
  6. Si une réaction survient lorsque vous essayez de consommer de l’avoine sans gluten à nouveau, avisez votre médecin, ainsi que l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) de votre réaction. L’ACIA nécessite les coordonnées de l’individu, le nom de la marque, la taille de l’emballage, le code CUP, la date de péremption, le nom et l’adresse du magasin où le produit a été acheté, la date d’achat et la préoccupation. Consultez le site Web www.inspection.gc.ca ou composez le 1 800 442-2342. L’Association canadienne de la maladie cœliaque aimerait également recevoir des avis à propos des détails de ces produits à l’adresse courriel askthecca@celiac.ca
  7. La sûreté de l’avoine dans la sensibilité au gluten non cœliaque n’a pas été examinée. L’Association canadienne de la maladie cœliaque poursuivra sa surveillance des développements scientifiques quant à l’avoine dans la maladie cœliaque et dans les autres problèmes médicaux associés au gluten, et continuera à informer ses membres.

Conseillers consultatifs professionnels
Association canadienne de la maladie cœliaque
29 mai 2015

2021 Platinum Partner 2021 Platinum Partner 2021 Gold Partner More sponsors

Aidez-nous à changer la vie
des Canadiens sans gluten

thumb Donner thumb Bénévole thumb Partenaire thumb Magasinez

Restez à jour sur
les dernières nouvelles

Aidez-nous en
diffusant le mot.

Have a question? Ask CCA!



    X
    QUESTIONS?