Faire un don aujourd'hui

Entamer un régime alimentaire sans gluten

Recevoir un diagnostic de la maladie cœliaque change votre vie. Cette section a pour but de vous partager plusieurs ressources utiles qui vous aideront grandement.

Il s’agit d’une brève introduction au régime alimentaire sans gluten (RSG) vous permettant de démarrer votre parcours vers une meilleure santé. Consultez un diététiste professionnel pour obtenir des renseignements diététiques détaillés, pour évaluer vos besoins et pour parfaire votre éducation. Le régime alimentaire sans gluten est un régime alimentaire à vie et ne devrait jamais être entamé avant d’avoir reçu un résultat positif à une biopsie duodénale effectuée pour diagnostiquer la maladie cœliaque.

Qu’est-ce que le gluten?

Le gluten est un générique définissant certaines protéines spécifiques contenues dans certaines céréales. Le gluten présent dans le blé, le seigle et l’orge cause une réaction toxique chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque; empêchant chez elles, l’absorption de nutriments essentiels.

Ingrédients et produits alimentaires contenant du gluten :

* Types de blé ** Dérivé de l’orge *** De petites quantités d’avoine pure non contaminée sont sécuritaires pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque; toutefois, la disponibilité d’avoine pure demeure un problème. La majorité de l’avoine disponible sur le marché est contaminée par du blé ou de l’orge.

Lire les étiquettes alimentaires

Une nouvelle réglementation en matière d’étiquetage a fait son entrée au Canada le 4 août 2012. Celle-ci s’applique à tous les aliments emballés et vendus au Canada, peu importe l’endroit de préparation. La réglementation exige que les dix principaux allergènes, que les sources de gluten et que les quantités supérieures à 10 ppm de sulfites ajoutés soient identifiés simplement dans la liste des ingrédients ou dans un énoncé de contenu imprimé immédiatement sous la liste des ingrédients. Les fabricants ont le choix quant à la méthode utilisée.

Lorsque vous regardez les étiquettes à la recherche de gluten, vous devez vérifier à deux endroits :

  1. La section des AVERTISSEMENTS; CONTIENT et PEUT CONTENIR.
  2. La liste des INGRÉDIENTS

 

Première étape : Les avertissements.

Commencez par les AVERTISSEMENTS. Vous recherchez du blé, du seigle, de l’orge, de l’avoine ou du gluten. Si vous voyez du blé, du seigle, de l’orge, de l’avoine ou du gluten dans la liste CONTIENT ou PEUT CONTENIR; le produit N’EST PAS SÛR.

S’il y a un énoncé de CONTIENT et qu’il ne contient pas de blé ou de céréales contenant du gluten, les ingrédients peuvent convenir à un régime alimentaire sans gluten.

Si la liste des ingrédients ne contient que de l’avoine; supposez que celle-ci est contaminée par du gluten, à moins qu’il ne soit précisé qu’il s’agisse d’avoine pure non contaminée ou que leur source ne soit précisée (avoine de Cream Hill Estates, Only Oats, etc.).

Deuxième étape : La liste des ingrédients.

S’il n’y a aucun énoncé de CONTIENT, jetez un œil à la liste des ingrédients. Vous recherchez du blé, du seigle, de l’orge ou de l’avoine. Si vous voyez du blé, du seigle, de l’orge ou de l’avoine, le produit N’EST PAS SÛR. Si aucune source de gluten n’est inscrite dans la liste, les ingrédients peuvent convenir à un régime alimentaire sans gluten.

 

Remarques

Des noms simples doivent être utilisés pour tous les allergènes; BLÉ, LAIT, ŒUFS, etc.  Les allergènes ne peuvent pas être dissimulés dans les ingrédients, comme des épices ou des arômes naturels.

Si un allergène est inscrit dans l’énoncé de CONTIENT, tous les allergènes, y compris le gluten, doivent être inscrits.

Les seuls avertissements ayant une signification officielle sont les mentions CONTIENT et PEUT CONTENIR. Tous les autres avertissements (« préparé dans une usine où est également traité du blé », etc.) ne peuvent être compris qu’en communiquant avec l’entreprise.

Il arrive que les fabricants modifient, de temps à autre, les ingrédients de leurs produits. Un produit qui ne contient actuellement pas de gluten peut contenir du gluten dans le futur. Des produits que vous ne pensiez pas qu’ils puissent contenir du gluten peuvent avoir des ingrédients contenant du gluten. La seule manière d’en être sûr est en lisant la liste des ingrédients chaque fois que vous achetez un produit.

Contamination croisée

Les personnes ayant besoin de manger sans gluten doivent consulter les ingrédients, en plus de veiller à ce qu’aucune contamination croisée avec des ingrédients contenant du gluten n’ait lieu lors de la fabrication, l’emballage et la préparation des aliments.

Lorsque vous pensez à éviter la contamination croisée, vous devez penser aux miettes. Regardez dans votre cuisine pour voir où se trouvent les miettes; sur le comptoir, dans le four à micro-ondes, sur la planche à découper ou dans les coins de vos plats métalliques de cuisson? Chaque endroit où se trouvent des miettes est un endroit pouvant causer une contamination croisée.

À la maison, ces pratiques vous aideront à éviter la contamination croisée :

 

À l’extérieur de la maison, soyez conscients des sources de contamination croisée :

Ce contenu a été adapté d’un article écrit par le chapitre de l’ACC de Calgary.

 

Trouver des renseignements fiables

L’Internet regorge de renseignements au sujet de la maladie cœliaque, de la sensibilité au gluten et du régime alimentaire sans gluten. Ceux-ci ne sont pas toujours exacts, utiles ou à jour. Rétablir les mythes et les faits que l’on trouve sur Internet est crucial afin de bien manger sans gluten.

La quantité de renseignements est stupéfiante, et ceux-ci sont présentés sous plusieurs formes; allant de billets de blogues aux articles scientifiques détaillés. En plus de devoir trier cette importante quantité d’information, vous devez également faire face à un contenu souvent de piètre qualité.

Certains de ces renseignements ne sont que des spéculations sans la moindre preuve, d’autres sont le résultat d’années d’études et de recherches minutieuses. Certains d’entre eux proviennent de gens voulant que vous achetiez (ou n’achetiez pas) un produit en particulier, et d’autres vous fournissent ces renseignements avec la meilleure des intentions.

Je ne crois pas que beaucoup de gens essaient d’effrayer les autres par malveillance, mais ils répètent parfois des renseignements qu’ils ont entendus d’autres personnes ayant mal compris quelque chose ou ayant tiré des conclusions absolument injustifiées basées sur des faits.

En voici un exemple. J’ai reçu un bulletin d’information qui affirmait principalement qu’il semble exister une controverse sur Internet quant à la sûreté du riz enrichi, notamment parce que les nutriments ajoutés pourraient contenir du gluten, et que c’est pour cette raison qu’il vaudrait mieux l’éviter.

Comment évaluer la fiabilité de ces renseignements?

Regardez d’abord la date de parution. Lorsque ces renseignements concernant des données précises sur un produit ont été publiés l’an dernier, ils ne sont pratiquement plus d’actualité. Un article stipulant que les céréales Corn Chex ne sont pas sans gluten était valide en 2008, mais pas en 2009.

Il est parfois possible d’évaluer la crédibilité d’une affirmation en analysant la preuve présentée appuyant cet argument.

Un de mes mythes en ligne préféré est la rumeur selon laquelle les sachets de thé seraient scellés à l’aide d’une pâte de blé. Si c’était le cas, les personnes atteintes de la maladie cœliaque ne pourraient pas boire de ce thé. Il existe plusieurs billets de blogue et messages envoyés par courriel au sujet de ce mythe, mais la phrase qui revient presque toujours est la suivante : « J’ai appelé l’entreprise A, l’entreprise B, puis l’entreprise C, et elles m’ont dit qu’elles n’utilisent pas de pâte de blé pour sceller leurs sachets de thé ». Je n’ai pas encore trouvé une personne qui a découvert qu’une entreprise scellait ses sachets de thé de cette manière. « Mais c’est peut-être vrai », est habituellement la réponse finale.

Hum. Ce mythe ne semble pas très crédible.

J’ai poussé mes recherches plus loin à savoir comment les sachets de thé étaient réellement scellés. J’ai trouvé que certaines industries et entreprises fabriquaient des machines servant à sceller les sachets de thé. Certaines entreprises essayaient d’ailleurs de démystifier le mythe au sujet des sachets de thé soi-disant scellés à l’aide de pâte de blé. Qu’ai-je appris? Les sachets de thé sont scellés par l’une des trois manières suivantes : à la chaleur avec une bande de plastique, sertis (le haut et le bas du sachet sont pressés très fort contre l’autre), ou pliés et agrafés. Lorsque j’ai poussé ma recherche en réponse à une personne ayant affirmé l’allégation portant sur les sachets de thé, celle-ci m’a envoyé un avis mentionnant que la colle « de qualité alimentaire » a été approuvée par l’Organisation mondiale de la santé quant à son utilisation dans la fabrication de sachets de thé. Il n’y avait aucun renseignement sur les ingrédients, et rien ne faisait allusion au blé. À partir de cela, ces gens divulguaient ce renseignement en mentionnant que les personnes atteintes de la maladie cœliaque devaient s’en faire.

Est-ce que cela signifie que toutes les sortes de thé sont sans gluten? Non. Certaines tisanes ou thés aromatisés contiennent du malt d’orge; toutefois, les thés noirs, verts, oolong et blancs sont naturellement sans gluten, et poussent dans des endroits où les céréales contenant du gluten ne poussent pas.

Si vous avez le temps et faites preuve des qualités nécessaires à un bon détective, effectuez des recherches. Lorsque vous lisez un nouveau « fait », assurez-vous de vérifier la crédibilité de ce renseignement, de même que la source, avant de le partager ou de modifier vos comportements en fonction de ce dernier.

Si vous n’avez pas le temps d’entamer ce processus, joignez-vous à un groupe de soutien national, et lisez les renseignements qu’il vous envoie. En plus d’être crédibles et fiables, ceux-ci vous tiendront à jour des dernières trouvailles. Optez pour un groupe ayant un conseil consultatif professionnel vérifiant les nouvelles découvertes sur le sujet afin de vous assurer de recevoir la bonne information et non une fausse rumeur.

Quelques personnes étant sensibles au gluten m’ont confié être préoccupées de se joindre à un groupe « destiné » aux gens atteints de la maladie cœliaque. Après tout, ces personnes ne sont pas atteintes de la maladie cœliaque. La réponse que je leur donne est que les personnes atteintes de la maladie cœliaque sont les plus sensibles au gluten; même plus que celles ayant une allergie au blé. Si vous suivez les conseils relatifs au gluten provenant de ces groupes, vous serez assurément sûrs.

Aidez-nous à changer la vie
des Canadiens sans gluten

thumb Donner thumb Bénévole thumb Partenaire thumb Magasinez

Restez à jour sur
les dernières nouvelles

Aidez-nous en
diffusant le mot.

Have a question? Ask CCA!



X
QUESTIONS?