Faire un don aujourd'hui

Rétablissons les faits

MYTHE : La maladie cœliaque est rare au Canada.

FAIT : De récentes recherches ont révélé que la maladie cœliaque touche un pour cent de la population américaine. La sensibilisation croissante face à la maladie cœliaque, le diagnostic précoce et de bons tests de dépistage sanguins indiquent la probabilité d’une prévalence semblable au Canada.

 

MYTHE : La maladie cœliaque se reconnaît aisément.

FAIT : La maladie cœliaque peut être difficile à reconnaître, car ses symptômes sont souvent vagues et indéfinissables. Ceux-ci varient grandement d’une personne à l’autre et peuvent apparaître à tout âge.

 

MYTHE : La maladie cœliaque peut être diagnostiquée par un simple test sanguin

FAIT : Des tests sanguins (EMA ou tTG) peuvent suggérer qu’une personne souffre de la maladie cœliaque, mais ils ne remplacent pas la biopsie intestinale. Les biopsies intestinales sont la seule manière de diagnostiquer la maladie cœliaque.

 

MYTHE : Une biopsie intestinale est une intervention chirurgicale majeure devant être effectuée sous anesthésie générale.

FAIT : Cette intervention est effectuée sous sédation par un spécialiste expérimenté et est généralement effectuée comme une intervention ambulatoire. Chez les enfants, la sédation ou l’anesthésie peut être utilisée.

 

MYTHE : La maladie cœliaque et la dermatite herpétiforme sont sans rapport.

FAIT : La dermatite herpétiforme (DH) est la maladie cœliaque de la peau. Les gens présentant une dermatite herpétiforme pourraient présenter ou non les symptômes intestinaux de la maladie cœliaque; ils présenteront toutefois une biopsie de l’intestin grêle anormale. Le traitement de la dermatite herpétiforme nécessite un régime alimentaire sans gluten à vie et la prise de médication visant à soulager la sensation de brûlure et de démangeaisons de l’éruption cutanée.

 

MYTHE : La maladie cœliaque est une maladie infantile.

FAIT : La maladie cœliaque est héréditaire et ses symptômes peuvent se développer à tout âge après l’ingestion de gluten.

 

MYTHE : On peut se débarrasser de la maladie cœliaque avec le temps.

FAIT : La maladie cœliaque est une maladie dont vous souffrirez toute votre vie. Manger de la nourriture contenant du gluten poursuivra les dommages causés à la paroi intestinale et augmentera les risques liés au développement d’autres problèmes médicaux et d’autres complications. Le seul traitement connu contre la maladie cœliaque est un régime alimentaire sans gluten à vie. 

 

MYTHE : Une personne atteinte de la maladie cœliaque ne doit éviter de consommer que du blé et tous les produits du blé.

FAIT : Un traitement efficace de la maladie cœliaque nécessite l’exclusion du gluten pour toujours. Les formes de gluten que l’on retrouve dans les diverses variétés de blé (p. ex. le blé dur, le kamut et l’épeautre), ainsi que dans le seigle, l’orge et le triticale doivent être évitées. Il est recommandé de consulter un diététiste professionnel pour connaître les sources cachées de gluten et apprendre à préparer un régime alimentaire nutritif et équilibré tout en évitant le gluten.

 

MYTHE : L’essai d’un régime alimentaire sans gluten est une bonne façon de sélectionner des patients atteints de la maladie cœliaque.

FAIT :  Un régime alimentaire sans gluten ne devrait être débuté qu’après le diagnostic de la maladie cœliaque, à la suite d’une biopsie de l’intestin grêle. L’essai d’un régime alimentaire sans gluten avant les tests sanguins et la biopsie permet aux lésions villeuses de prendre du mieux; ce qui peut rendre l’interprétation des tests peu concluante et retarder davantage le diagnostic de la maladie cœliaque. De plus, les patients peuvent répondre, sur le plan clinique, aux modifications alimentaires pour des raisons autres que la maladie cœliaque.

 

MYTHE : Une personne atteinte de la maladie cœliaque peut tolérer une petite quantité de gluten de temps à autre.

FAIT : Même si une personne atteinte de la maladie cœliaque peut sembler tolérer le gluten, des dommages sont tout de même portés à la paroi intestinale lorsque du gluten est ingéré. Le traitement pour la maladie cœliaque est un régime alimentaire sans gluten strict à vie.

 

MYTHE : L’avoine est permise dans un régime alimentaire sans gluten.

FAIT : La sûreté de l’avoine dans la maladie cœliaque a fait l’objet de recherches approfondies. Les études cliniques ont démontré que la consommation d’avoine pure non contaminée est sécuritaire pour la plupart des adultes et des enfants atteints de la maladie cœliaque. La majorité de l’avoine disponible sur le marché est contaminée par du blé ou de l’orge. Toutefois, les individus atteints de la maladie cœliaque doivent s’assurer que l’avoine ingérée est exempte de contamination par du gluten.

 

MYTHE : Après le diagnostic et l’observation d’un « régime alimentaire sans gluten », une personne souffrant de la maladie cœliaque peut être considérée comme « guérie » et n’aura plus besoin de supervision médicale ou alimentaire.

FAIT : Il est recommandé d’être suivi par votre médecin et votre diététiste. Consultez ce site relatif à la prise en charge du suivi de la maladie cœliaque; vous pouvez d’ailleurs montrer ces renseignements à votre professionnel de la santé : https://www.celiac.ca/healthcare-professionals/management/

 

Aidez-nous à changer la vie
des Canadiens sans gluten

thumb Donner thumb Bénévole thumb Partenaire thumb Magasinez

Restez à jour sur
les dernières nouvelles

Aidez-nous en
diffusant le mot.

Have a question? Ask CCA!



X
QUESTIONS?